Bienvenue à La Réunion

Vous êtes ici > Les Outremers >  La Réunion >

La Réunion en quelques mots

Comme pour tous les départements d'outremer, La Réunion acquiert son statut de département français par la loi du 19 mars 1946. En 1992, l'Union européenne lui attribue le statut de région européenne, puis le traité d'Amsterdam de 1997, celui de région ultrapériphérique (RUP) de l'Union européenne comme cinq autres territoires ultramarins français : la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et Saint-Martin. Cette région qui compte un unique département, est administrée par un Conseil Général et un Conseil Régional, et regroupe vingt-quatre communes.

Formant l'archipel des Mascareignes avec ses voisines, les îles Rodrigues et Maurice, La Réunion est située dans le sud de l'Océan Indien, entre Maurice et Madagascar, éloignée d'environ 10 000 kilomètres de la France hexagonale. Avec le département de Mayotte et les îles Éparses, géographiquement proches de Madagascar, la présence française dans la zone inclue également les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) qui regroupent cinq districts : la terre Adélie, l'archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul-et-Amsterdam et l'île Tromelin. La Réunion abrite la préfecture des TAAF dans sa deuxième ville, Saint-Pierre, principale commune du sud de l'île.

Au 1er janvier 2019, l’Insee a recensé 866 506 habitants sur les 2 512 kilomètres carrés de territoire que compte l'île. C'est le département d'Outremer le plus peuplé. Composée de 51% de femmes et de 49% d'hommes, la population réunionnaise est jeune. En effet, 48 % des Réunionnais ont moins de 25 ans. Et même si la croissance démographique stagne depuis quelques années autour d'1 % par an, les projections prévoient que La Réunion aura franchi la barre du million d'habitants avant 2050. En raison d'un relief très montagneux, la population vit principalement dans les zones côtières de l'île. Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Paul, respectivement les trois premières villes de l'île, administrent à elles trois plus de 65 % de la population. Les Réunionnais sont majoritairement chrétiens (environ 87% selon les registres), et un dialogue interreligieux est instauré avec les 4,5% d'hindouistes, les 4,2% de musulmans, les 0,2% de bouddhistes, ainsi qu'avec les adeptes des autres pratiques religieuses. C"est une population culturellement très métissée.

L'économie réunionnaise est principalement tirée par trois secteurs : l'agriculture, l'agroalimentaire et le tourisme. L'agriculture et l'agroalimentaire dominent, avec notamment la canne à sucre et ses produits dérivés (sucre, rhum, énergie). De plus, La Réunion est une destination privilégiée pour le tourisme avec son patrimoine qui allie un paysage lunaire autour d'un volcan actif, des montagnes vertigineuses, des forêts tropicales, de nombreuses cascades et des bassins d'eau douce, aux lagons bordés de plages de sable blanc, et aux récifs coralliens. Le classement au patrimoine mondial de l’Unesco en 2010 de ses spectaculaires paysages verdoyants a bénéficié à l"économie touristique.

Deux saisons prédominent à La Réunion : l'été austral (de novembre à avril) et l'hiver austral (de mai à octobre).  Durant l'été, l'air est très humide et les températures peuvent dépasser les 35° C. Si le risque cyclonique est latent dans cette zone tropicale, il culmine pendant la saison des pluies qui va de décembre à mars. Durant l'hiver austral, les températures avoisinent les 20° C en zone côtière. Il peut arriver qu'en cette saison les sommets de l'île se recouvrent de neige comme c'était le cas en 2006 pour le Piton de la Fournaise.