Mémona Hintermann-Affejee

Memona Hintermann (née Afféjee le 19 janvier 1952 au Tampon, île de La Réunion) est une journaliste et grand reporter pour la chaîne de télévision française France 3.

Elle est née d'un père indien musulman et d'une mère créole d'ascendance bretonne et catholique dans une famille de onze enfants. Son père n'a jamais voulu épouser sa mère et a fini par abandonner sa famille. Dans son livre autobiographique, Mémona écrit avoir été obligée dès l'âge de 4 ans de chaparder pour pouvoir manger. Cette même année, son frère Hamza meurt de fièvre. En 1971, elle gagne le concours de l'Office de radiodiffusion télévision française (ORTF) à Saint-Denis-de-la-Réunion. En 1973, elle obtient une maîtrise de droit.

Arrivée en France métropolitaine, en 1976, Mémona Hintermann commence par présenter le journal télévisé régional à France 3-Orléans avant de présenter le journal télévisé national.

En 1984, elle devient grand reporter au service Étranger et part couvrir la plupart des grands conflits dans le monde, elle a ainsi couvert la chute du mur de Berlin et les guerres de Yougoslavie. Elle est spécialiste du Moyen-Orient et de l'Afghanistan. Elle est actuellement l'une des journalistes vedettes de la chaîne. Elle publie en 2007 un ouvrage autobiographique Tête haute qui relate son enfance à La Réunion dans une famille multiculturelle très pauvre.

En décembre de cette même année, elle prend fortement position contre les honneurs accordés au colonel Kadhafi lors de sa visite officielle en France et affirme qu'en 1984, en Libye, ce dernier a tenté de la violer après lui avoir laissé entendre qu'il lui accorderait un entretien.

Elle publie en janvier 2009 un ouvrage à quatre mains avec son mari, le journaliste allemand Lutz Krusche : Quand nous étions innocents : un amour franco-allemand. Actuellement, elle officie en tant que présentatrice « joker » de France 3, puisqu'elle présente le Soir 3 tout au long de l'été, et comme grand reporter.

En janvier 2013, le président de l'Assemblée nationale la nomme membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), au sein duquel elle portera les dossiers de la représentation de la diversité de la société française à la télévision, de l'éducation de la jeunesse aux médias et de l'audiovisuel international jusqu'à la fin de son mandat en janvier 2019.