3 décembre 2019 : Ann O’aro et Danyèl Waro au 31e Festival Africolor, mardi 3 décembre 2019 au Théâtre Gérard Philipe (TGP), à Saint-Denis (93)

03/12/2019

Ann O'aro

Au Festival Africolor 2016, Ann O'aro faisait sa première apparition. Depuis, elle a pris de l'envergure, et revient cette année partager avec nous toute son audace et sa fougue.

« Je viens des arts martiaux et de la musique, avant de choisir le maloya, pour chanter sur des sujets intimes. » assume-t-elle. Ce qui explique une expression corporelle enrichie de rythmes et de voix pour exprimer des textes dénonçant les tabous réunionnais qui véhiculent des émotions fortes : violence sexuelle, inceste, passion amoureuse. Kap Kap, chanson en créole réunionnais, un fonnkér (« fond du cœur ») décrit brutalement l'étreinte d'un père incestueux, et toute la folie et la violence de cette pulsion criminelle dans son ordinaire cruauté. Ann O'aro dévoile ainsi la réalité crue avec son envers du décor.


Danyèl Waro

Longtemps interdit, le maloya a pu se déployer librement dans les années 1970 grâce aux mouvements indépendantistes avant d'acquérir ses lettres de noblesse dans les années 1980. Danyèl Waro, figure de proue du maloya, lui a redonné son authenticité et son sens originel de musique porteuse de message de révolte, d'espoir, de courage, et faisant prendre conscience à de nombreux Réunionnais de l'importance de leur patrimoine culturel.

Danyèl Waro dénonce en créole les formes de dépendance modernes qui assujettissent encore aujourd'hui La Réunion à l'État français. Ce poète du maloya amoureux des choses bien faites fignole ses textes avec le même raffinement qu'il met à peaufiner ses instruments : le kayamb, fait de tiges de fleurs de canne pleines de graines de safran sauvage et le roulèr, tambour faite d'une peau de bœuf tendue sur une barrique de rhum.

Ni blanc ni noir, le Réunionnais est métissé : si la recherche de ses origines le mène dans une impasse, le résultat de tous ces mélanges, sa « batarsité », fait sa force.

Depuis 1993, le festival Africolor poursuit sa collaboration avec Danyèl Waro, un artiste hors du commun reconnu comme le roi du maloya par ses compatriotes.

Réserver vos places01 48 13 70 00 - reservation@theatregerardphilipe.com