Jonathan Dijoux et Jimmy Vea, deux talents venus de l’Outremer séduisent le jury de The Voice

26/01/2020

Lors de la deuxième soirée des auditions à l'aveugle de The Voice 9, Jonathan Dijoux, venu de La Réunion, et Jimmy Vea, venu de la Nouvelle-Calédonie décrochent leur ticket pour l'aventure du télé-crochet de TF1. Le premier sera coaché par Pascal Obispo et le second par Lara Fabian.

Jonathan Dijoux porte les couleurs de La Réunion

Jeune Réunionnais de 25 ans, Jonathan Dijoux est originaire de la Plaine-des-Cafres. Il est déjà connu du public réunionnais. En effet, il n'avait que 16 ans quand, en 2011, il a participé à l'émission de télé-crochet Génération Run Star. Son casting lors duquel il avait interprété un titre du chanteur local Dominique Barret, est d'ailleurs disponible sur le site internet d'Antenne Réunion.

Il porte les couleurs de son île sur le plateau de The Voice. "Je n'ai pas fait dix mille kilomètres pour rien." a-t-il déclaré à la caméra de TF1.

Dans son portrait réalisé pour l'émission, il explique qu'avant sa sélection il envisageait de débuter une formation agricole pour reprendre les terres de son père. Mais l'agriculture ne le passionne pas. Et c'est avec la bénédiction de son père que le jeune homme monte à Paris pour participer au casting du télé-crochet de TF1. Jonathan ne parle pas de son expérience musicale dans son portrait, pas étonnant qu'il passe pour un parfait débutant. Mais le jeune homme a tout de même un peu d'expérience musicale.

A l'automne dernier, il a sorti un clip baptisé "Un regard", une ballade romantique postée sur YouTube et qui est venue s'ajouter aux différents covers qu'il a publié sur la plateforme de partage tel que Je m'en vais de Vianney, ou le touchant You are the reason de Calum Scott. Amateur ou presque, le timbre de voix de Jonathan Dijoux ne laisse pas indifférent. Son interprétation de Bohemian Rapsody de Queen, a fait l'unanimité d'un jury qui n'a pas tari d'éloge. Surtout Lara Fabian ! Mais c'est coaché par Pascal Obispo que le jeune chanteur a décidé de se préparer pour les futures battle.


Jimmy Vea porte les couleurs de la Nouvelle-Calédonie

Venu de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, Jimmy Véa a lui aussi subjugué le jury avec son interprétation grave et puissante du titre "It's a man's man's world" de James Brown. Immédiatement conquise, Amel Bent s'est retournée au bout de 45 secondes seulement, suivie de près par Pascal Obispo, Marc Lavoine, et Lara Fabian. Quel succès pour le calédonien de 36 ans d'origine walisienne !

Jimmy Vea n'avait pas vraiment pensé à rejoindre l'aventure The Voice. "On m'y a un peu forcé", dit-il. Mais dès son plus jeune âge, Jimmy chante du gospel dans les églises de son île natale. Il y a dix ans, il monte le groupe de reggae Lion Rock avec ses cousins et cousines avec lequel ils sillonnent la Nouvelle Calédonie. "Au début, on a joué timidement et puis ça a pris de l'ampleur parce que les gens appréciaient ce qu'on faisait."

Même si Jimmy est connu en Nouvelle-Calédonie, y faire carrière reste du domaine de l'impossible. Alors The Voice est un beau tremplin pour se révéler. Après un voyage long de plus de 24 heures, il a tout donner. C'est un carton sur les réseaux sociaux ! Sa prestation a été très suivie et très commentée, surtout dans le Pacifique. A la fin de sa prestation, Lara Fabian lui a lancé un "Jimmy, ona volé très très hatu avec vous ce soir.". Jimmy a fait son choix : "Je sais qu'Amel, tu t'es retournée en première mais je vais aller avec Lara". Et c'est coaché par Lara Fabian que Jimmy va se préparer pour les battle. D'ici là, un petit moment de plaisir avex son cover de Tennessee Whisky de Chris Stapleton.

Les Ultramarins ne manquera pas de suivre le parcours de nos deux talents !