Fermeture de France Ô le 9 août prochain : les 2,5 millions de téléspectateurs ultramarins de l’Hexagone devront s’informer sur Internet

05/01/2020

Le compte à rebours est lancé : le signal de la chaîne publique France Ô, dédiée à l'Outremer, sur la TNT, devrait s'éteindre le 9 août prochain a indiqué vendredi le groupe France Télévisions, confirmant une information du journal Le Monde. "C'est une catastrophe, on perd notre première antenne de visibilité en métropole" avait confié Gérald Prufer, directeur de Polynésie la 1ère, au journal Le Monde en février 2019. La pétition #SauvonsFranceÔ qui a réuni 75 000 signatures, adressée au ministre de la Culture, est restée sans effet.

Dans une interview donnée à puremedias.com en décembre 2019, Takis Candilis, directeur général chargé de la stratégie et des programmes de France Télévisions révélait : "Nous avons imaginé que cela pourrait intervenir à l'issue du premier semestre". On y est !

La fermeture de France Ô, évoquée dès 2017 dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron, alors candidat aux élections présidentielles, et décidée par le Gouvernement l'été dernier, est englobée dans la réforme de l'audiovisuel prévue en 2020.

Exit l'information locale en linéaire

Pour compenser la fermeture de France Ô, France Télévisions prévoit d'enrichir ses principales chaînes, France 2, France 3, France 5, leur site Internet et sa plateforme France.tv avec plus de programmes ultramarins : "Nous poursuivons notre travail déjà entamé sur France 3 avec un magazine quotidien "Les Témoins d'Outre-mer", des documentaires ultramarins et un magazine, "Riding Zone", le week-end. Nous sommes aussi en train de préparer une nouvelle plateforme, qui sera en place à la fin du 1er trimestre 2020. Il y a aussi des primes, à l'image du succès récent de [la série policière de France 2, ndlr] "Tropiques criminels". Nous allons aussi faire un grand prime sur le grand show des Outremer", avait dévoilé Takis Candilis en décembre dernier. Quid de l'information locale ?

Lancée en 2005, France Ô, est la seule chaîne qui diffuse de l'information locale d'Outremer. Documentaires, fictions et programmes de divertissement figurent parfois au programme de quelques chaînes du PAF. Mais l'essentiel de ces programmes reste concentré sur France Ô. La disparition de la chaîne 19 ampute les productions ultramarines de leur plus importante visibilité. Exit ! l'information locale pour les Ultramarins sur le service public. Mais TF1 s'y met tout doucement ! En effet, il y a trois semaines, le 15 décembre dernier, TF1 diffusait dans son 20 heures un sujet ultramarin sur le retour d'une "enfant de la Creuse" à La Réunion. Il y a peut-être de l'espoir !

Des téléspectateurs français à part

Il n'existe aucune possibilité de visionner de l'information locale en linéaire dans l'Hexagone ailleurs que sur France Ô. En effet, le réseau du service public Outremer la 1ère de France Télévisions n'est pas accessible dans l'Hexagone. Pour exemple, quand samedi dernier la JS Saint-Pierroise, club champion de La Réunion, marque l'histoire du football ultramarin en se qualifiant pour le tour suivant de la Coupe de France face à une équipe pro, seul le téléspectateur de l'île de La Réunion a pu voir le match en direct diffusé sur Réunion la 1ère. Mais les milliers de Réunionnais et d'Ultramarins de l'Hexagone n'ont pas eu accès aux images de ce match historique pour l'Outremer qui a pourtant eu un retentissement médiatique national. Certes, il était possible d'en suivre le commentaire sur le site Internet de France Télévisions via un lien TuneIn. Pour visionner le match, il fallait être abonné aux chaînes privées, comme Eurosport ! Ce traitement particulier va se généraliser sur l'information pour les Ultramarins de l'Hexagone. A partir du 9 août prochain, ce sera Internet et chaînes privées !