Eric Lauret, conteur

16/10/2021

Membre de l'Union pour la Défense de l'Identité Réunionnaise (Udir), association qui promeut la littérature réunionnaise depuis plus de 40 ans, Éric Lauret prend goût au contact avec le public au lycée, en cours d'improvisation théâtrale. En effet, le conteur aime parler à son public, l'intégrer dans ses contes, lui faire des confidences.

Après un séjour à Paris pour parfaire ses talents dans une école de spectacle et une école de musique, Éric Lauret se forme au côté de grands conteurs réunionnais. "Le conte, c'est une évidence pour moi." confie-t-il.

Quand sa route croise celle de Sergio Grondin qui dirige la Compagnie Karanbolaz, sa carrière de conteur prend une nouvelle dimension. En 2016, avec Lucie Le Renard, il crée le spectacle "En Attendant Dodo" dont l'histoire est celle de Gustave qui part à la recherche de son ami, un dodo, qui a disparu. Le dodo est "un oiseau qui ne vole pas, un inadapté, un paumé du darwinisme, un rêveur. Comme Gustave." Ce spectacle a été donné à une centaine de reprises à La Réunion et dans les îles voisines comme Madagascar et Rodrigues, mais aussi dans l'Hexagone au Festival d'Avignon et à Toulouse. En 2019, les deux complices créent "Zanaar" avec la collaboration de Sergio Grondin et du slameur et comédien malgache Gad Bensalem qui rejoint le duo sur scène dans une fable à trois voix dans laquelle ils demandent des comptes à Dieu sur les misérables conditions de vie dans la ville poubelle de Baziribe qui fait face à l'effondrement politique, climatique et écologique. Éric Lauret enchaîne alors les représentations, de tours de contes en balades contées.

Le conteur prête également sa plume à la télévision et à d'autres comédiens. Il collabore à d'autres spectacles de la Compagnie Karanbolaz comme "Magma" qui met en scène les porteurs et les guides de la route du volcan à La Réunion, mais aussi à des spectacles d'autres compagnies réunionnaises comme la Konpani Ibao avec qui il joue "Conte-Moi De Lisle" et "Trikmardaz Kapor", qui revisite les douze travaux d'Hercule en créole réunionnais.

Un brin de malice et une généreuse dose d'humour, c'est le secret d'Éric Lauret pour partager un moment de plaisir avec son public.