Jean-Marc Mocellin prend la tête de Tahiti Tourisme début avril

14/01/2020

Ce lundi 13 janvier 2020, Jean-Marc Mocellin a été nommé directeur général de Tahiti Tourisme. Il prendra ses fonctions début avril.

Jean-Marc Mocellin
Jean-Marc Mocellin

Après la délibération du Conseil d'administration de Tahiti Tourisme de ce lundi 13 janvier, Maïlee Faugerat, présidente de Tahiti Tourisme, et Nicole Bouteau, ministre du Tourisme polynésien, ont confirmé dans un communiqué diffusé dans l'après-midi, la nomination de Jean-Marc Mocellin à la tête de Tahiti Tourisme. Ce dernier prendra ses fonctions début avril prochain. D'ici-là, Vaima Deniel, directrice des Opérations Locales de Tahiti Tourisme, assurera l'intérim à la direction générale du groupement d'intérêt économique.

A la suite de l'appel à candidature lancé en local et à l'international pour pourvoir le poste resté vacant depuis le départ de Paul Sloan en octobre 2019, Tahiti Tourisme avait retenu six candidats. Ces candidats présélectionnés par l'agence de recrutement Michael Page, chargée du recrutement, ont été auditionnés par la ministre du Tourisme fin 2019. C'est Jean-Marc Mocellin, dont la renommée en Polynésie et dans l'industrie touristique polynésienne n'est plus à faire, qui dirigera Tahiti Tourisme.

"C'est avec beaucoup de satisfaction que nous accueillons sa nomination." a déclaré la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau. A ses yeux, Jean-Marc Mocellin est un Polynésien de cœur, passionné de culture polynésienne et sensible au développement durable dans le tourisme. Elle estime qu'il connaît parfaitement la destination Tahiti et ses îles autant que ses marchés émetteurs.

Natif de Nouvelle-Calédonie, Jean-Marc Mocellin s'expatrie dans l'Hexagone pour poursuivre ses études supérieures à l'école de gestion Hôtelière et de Tourisme de Nice. Il en sort avec un BTS, dernier diplôme supérieur national de la filière à cette époque, qu'il clôture avec un mémoire sur le développement du tourisme dans le respect de l'environnement.

Au fil de sa carrière, Jean-Marc Mocellin évolue dans des chaînes hôtelières internationales de luxe. Dès la fin de ses études, il intègre le groupe Sheraton, à Londres. Lors de ses deux premières années, il exerce en Afrique, au Bénin, au Nigéria, au Gabon et en Egypte, se spécialisant dans l'ouverture d'hôtels. Après six ans en Afrique, il rejoint la chaîne Shangri-la qui, après une première étape à Penang - Malaisie, lui confie la direction d'exploitation du Shangri-la's Fijian resort de Fidji, le plus grand resort de l'époque avec 436 chambres et 650 salariés. Quatre ans plus tard, il prend la direction générale du Shangri-la Mocambo, à Nadi. Arrivé à Tahiti, il transforme le célèbre Beachcomber en Intercontinental Resort Tahiti. Amoureux de la Polynésie depuis 23 ans, il part pourtant pour la Thaïlande prendre la direction de l'Intercontinental Hua Hin jusqu'en 2016.

En 2017, se présente l'opportunité de revenir sur sa terre natale à la tête de Nouvelle-Calédonie Tourisme dans un secteur du tourisme calédonien en pleine expansion. Il ajoute alors le marketing de destination à son arc. Depuis, il participe pleinement à la stratégie de développement touristique de la Nouvelle-Calédonie.

La ministre du Tourisme Nicole Bouteau compte beaucoup sur lui. "Sa connaissance de la Polynésie et son expérience en Asie et dans la région seront très utiles à la destination." avance-t-elle.

Nicole Bouteau (à gauche) et Maïlee Faugerat.
Nicole Bouteau (à gauche) et Maïlee Faugerat.

Photos de comptes Facebook