Kaloune, poétesse, conteuse et musicienne

26/10/2021

Née à Bras-Panon dans l'est de l'île de La Réunion, Kaloune est bercée au son du maloya joué par de grands maloyèr tels que Granmoun Lélé, Lo Rwa Kaf ou Danyèl Waro. Kaloune chante depuis sa petite enfance et écrit depuis l'âge de six ans Son chant, elle l'exerce dans les "servis kabaré", cérémonies d'hommage aux ancêtres qu'officiaient les femmes de sa famille.

Étudiante, elle choisit de prendre un autre chemin et se forme en Droit des relations internationales avant de bifurquer vers un cursus littéraire qu'elle suit en Angleterre. Mais l'appel de ses racines africaines est si fort qu'elle s'engage comme volontaire du progrès en Zambie et part à la découverte des pays alentour. Son amour de la langue française la ramène dans l'Océan indien, à Mayotte, où elle enseigne le Français. Et c'est à son retour à La Réunion qu'elle s'engage dans la voie artistique.

C'est alors que Judith Profil dans la vie devient Kaloune sur scène. « Kaloune c'est le "petit nom gâté" - expression réunionnaise désignant le surnom affectueux donné à un petit enfant - que me donnait ma nourrice quand j'étais petite. J'ai trouvé ça très bien pour un nom de scène.» confie-t-elle.

Après la publication de ses deux recueils de poésie parus aux éditions K'a : Séga Bonyé Galé (2010) et Kayé la sirèn ou le rêve de Fanja (2015), elle se lance dans une carrière internationale en chantant et déclamant ses poèmes en créole réunionnais. Mais elle est également une comédienne de théâtre qui a fait ses armes avec la Compagnie Lolita Monga. Elle joue notamment dans la pièce La fugue, donnée au Festival d'Avignon 2018.

En 2014, Kaloune crée son premier spectacle "La Fée Nwar" qu'elle joue au Théâtre les Bambous. Le texte est inspiré de son recueil de poésie Séga Bonyé Galé. Elle fait les premières parties d'artistes en tournée à la Réunion, Tchéky Karyo, Dick Annegarn, Awa, Oumou Sangaré, Sandra Nkaké.

Au festival Sakifo en 2016, elle est remarquée comme "Découverte péi". Et en 2017, elle est lauréate du prix Musiques de l'océan Indien, avec lequel elle part en tournée dans la zone indianocéanique et bénéficie d'accompagnements à des fins de professionnalisation. Elle est aussi élue meilleur espoir des Voix de l'océan Indien 2017. Elle chante aux Francofolies de La Réunion en 2018. Associée au Kabardock, Kaloune intervient dans le cadre de projets scolaires.

Kaloune joue du kayamb et de la mbira sur ses poèmes qui évoquent la femme réunionnaise, l'identité créole et la spiritualité. Sa musique électronique elle la travaille avec Jako Maron qui l'accompagne souvent.