Kisa nou lé, réflexions sur l’identité réunionnaise... un vrai travail de mémoire !

07/01/2020

Elle est absente des livres d'histoire, cette histoire de La Réunion. Dix-huit personnalités réunionnaises témoignent face caméra d'un passé gommé. Un passé qui rattrape chaque Réunionnais dès qu'il s'expatrie loin de son île, comme Sébastien Clain qui a ressenti le besoin de l'immortaliser dans un documentaire autoproduit et distribué gratuitement en ligne. Un vrai travail de mémoire !

Kisa nou lé donne la parole à dix-huit personnalités de l'île, qui évoquent leur Réunion. Ils sont universitaires, artistes, militants associatifs et culturels. Tous s'expriment sur l'histoire de La Réunion. Des premiers colons à la départementalisation, jusqu'aux enjeux pour l'avenir... tout est abordé dans ce film.

Objectif, en apprendre plus sur les dates clés de notre histoire, et notre passé blessé, mais riche, qui laisse encore son empreinte aujourd'hui. Sébastien Clain a vécu pendant de nombreuses années loin de sa Réunion natale. Il a pris le temps de s'attacher à son histoire, son vécu : "Les inégalités sont plus marquées dans les Territoires d'Outre-Mer. A la Réunion, nous avons une partie de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, une autre qui vit largement au-dessus. Le peuple est un peu en souffrance, la société de consommation est très marquée, et dans certaines familles, on a un peu honte de parler créole, un peu honte de s'affirmer en tant que réunionnais."

Un regard extérieur sur La Réunion

Originaire de Saint Paul, Sébastien Clain a quitté son Réunion natale en 2003, pour poursuivre des études en informatique et de sociologie à Paris. Et de l'extérieur, il a découvert une autre vision de La Réunion. Celle d'une île aux paysages paradisiaques, certes, mais un concentré de métissage et un exemple de "vivre-ensemble".

Ce point de vue extérieur cache une toute autre réalité. Une réalité qu'il traite dans son film : "La Réunion est vendue comme une destination de rêve, une "terre de métissage" et modèle de "vivre- ensemble" où le racisme n'existerait pas. Mais ce qui est moins connu, c'est son histoire. Nous grandissons en apprenant tout de l'histoire de France, mais quasiment rien de celle de notre île. J'ai vu beaucoup de photos paradisiaques dans les couloirs du métro, je n'ai pas eu envie de faire pareil, mais de parler du lourd passé de mon île, dont les traces sont encore visibles aujourd'hui."

Sébastien Clain est devenu réalisateur pour les besoins de son film. Un film qu'il a entièrement tourné et monté pendant son temps libre. Il est revenu dans l'île avec pour but de mettre en avant l'identité réunionnaise pour arriver à sa Réunion idéale : "Ma Réunion idéale est une île autonome au niveau de sa production alimentaire et énergétique, et ancrée dans sa région, avec plus d'échanges économiques et culturels avec nos voisins directs de l'océan indien. Une île sereine face au réchauffement de la planète et tout ce que cela va impliquer pour nous."

Sorti l'été dernier sur Internet,  Sébastien Clain a projeté Kisa nou lé sous forme de conférences-débats à des publics d'étudiants et des publics concernés à La Réunion et dans l'Hexagone.

Visionner le film en entier :

Bonus et informations complémentaires sur :