La nouvelle délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’Outremer et la visibilité est en place

16/01/2020

Ce jeudi 16 janvier, Annick Girardin, ministre des Outremers, a installé le nouveau Délégué interministériel à l'égalité des chances des Français d'Outremer et la visibilité, Maël Disa-Vingataramin, 33 ans, originaire de Baie-Mahault, en Guadeloupe.

Maël Disa-Vingataramin (DR)
Maël Disa-Vingataramin (DR)

Nommé en conseil des ministres hier, mercredi 15 janvier, Maël Disa-Vingataramin est accompagné de trois experts pour l'appuyer dans ses missions : Catherine Jean-Joseph, Ferdinand Mélin-Soucramanien et Joëlle Monlouis.

Anciennement rattachée au Premier ministre, cette délégation dépend désormais du ministère des Outremers. Ses missions sont élargies aux enjeux de visibilité. Les trois experts qui appuieront le Délégué Maël Disa-Vingataramin, sont reconnus dans leurs champs de compétences respectifs que sont la culture, le sport et la recherche, précise le communiqué du ministère des Outremers.

Catherine Jean-Joseph, présidente de l’École Mirroir qui forme les jeunes de 18 à 26 au métier d'acteur, se voit chargée de la mise en place du réseau des cultures d'Outremer ainsi que la création d'une charte d'engagement pour la visibilité des cultures ultramarines, engagements inscrits dans le Livre Bleu de l'Outremer.

Joëlle Monlouis, avocate au barreau de Paris, est chargée de la promotion des dispositifs d'accompagnement des sportifs ultramarins de haut niveau par les entreprises. Elle travaillera également en partenariat avec le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 afin que les Ultramarins trouvent toute leur place et se préparent au mieux pour cet évènement majeur.

Le professeur Ferdinand Mélin-Soucramanien, conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) et ancien déontologue de l'Assemblée nationale, est chargé de créer une chaire universitaire dédiée spécifiquement à l'étude des Outremers. À la croisée de plusieurs sciences humaines (histoire, sociologie, économie, droit), le titulaire de cette "chaire Outremer" sera en lien régulier avec le ministère des Outremers, les collectivités ultramarines, les délégations parlementaires aux Outremers, ainsi que les associations d'étudiants ultramarins.

"Je suis fière de la mise en place de cette nouvelle délégation interministérielle, avec qui nous travaillerons en lien étroit pour rendre visible la réussite des Outremers, de nos talents, nos entrepreneurs, nos sportifs, nos artistes, nos universitaires", a déclaré Annick Girardin, ministre des Outremers. "Cette mission est également d'une importance fondamentale pour les Français d'Outremer vivant dans l'Hexagone, qui n'ont pas toujours les mêmes accès ni les mêmes droits que les autres. J'ai confiance en Maël Disa et en son équipe pour la mener à bien." a-t-elle ajouté.

Maël Disa-Vingataramin, Catherine Jean-Joseph, la ministre Annick Girardin, Joëlle Montlouis et Ferdinand Mélin-Soucramanien. (DR)
Maël Disa-Vingataramin, Catherine Jean-Joseph, la ministre Annick Girardin, Joëlle Montlouis et Ferdinand Mélin-Soucramanien. (DR)

Photos : Ministère des Outremers