Le ministère de la culture et le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation créent l’observatoire de l’édition scientifique

17/12/2021

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la culture, et Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation annoncent la création d'un observatoire de l'édition scientifique

L'Observatoire de l'édition scientifique est une instance de concertation et de dialogue entre les acteurs de l'édition scientifique, privés et publics, et le monde de la recherche. Il est créé pour cinq ans et succède au Comité de suivi de l'édition scientifique.

Dans un contexte de développement accéléré des principes de la science ouverte, il traitera des conditions de pérennité d'un écosystème diversifié de revues et de publications, garant d'une large diffusion des résultats de la recherche et de la connaissance. A cet effet, il conduira des études et collectera des données destinées à mieux connaître le secteur des revues et ouvrages scientifiques et à aborder les enjeux de la science ouverte. Il pourra, en s'appuyant sur ces études, faire des recommandations aux autorités politiques, éclairer les orientations en matière de soutien à l'édition scientifique et se saisir de questions la concernant. L'Observatoire est indépendant du Comité pour la science ouverte, mais pourra autant que de besoin construire des passerelles avec lui.

Christine Cherbut, ancienne directrice générale déléguée à la science et l'innovation à l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE), présidera l'Observatoire, dont les travaux débuteront dans les prochains jours. Sont représentés de manière paritaire dans l'Observatoire les éditeurs privés et publics, d'une part, et les usagers de l'édition scientifique que sont les chercheurs et les professionnels de l'information scientifique, d'autre part. L'Observatoire est composé de 18 membres répartis en quatre collèges : un collège de l'édition privée, un collège de l'édition publique, un collège des chercheurs et un collège des professionnels de l'information scientifique. MM. Daniel Renoult et Jean-Yves Mérindol, auteurs de deux rapports récents préconisant la création d'une telle instance, en feront également partie. Des représentants du ministère de la Culture et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation participeront à ses travaux.

Genèse de l'Observatoire

Le rapport annexé à la loi de programmation de la recherche du 24 décembre 2020 a rappelé l'importance d'une politique de soutien à l'édition scientifique, dont la vitalité est une des conditions de la vitalité de la recherche. Plus récemment, le Deuxième Plan National Science Ouverte s'est engagé à créer un Observatoire de l'édition scientifique associant les acteurs de l'édition scientifique publique et privée, de la recherche et de l'information scientifique.

Au terme de sa mission (2017-2019), le Comité de suivi de l'édition scientifique [1] a rendu compte de ses actions et a émis des recommandations pour accompagner l'édition scientifique française. Par ailleurs, à la demande de la Ministre Frédérique Vidal, Jean-Yves Mérindol a produit un rapport afin d'éclairer les suites à donner à ce comité [2]. Les deux rapports recommandaient d'investir dans l'édition scientifique, de mettre en place des politiques publiques sur un temps long et de poursuivre le travail de suivi et d'observation de l'édition scientifique au sein d'une nouvelle instance rassemblant tous les acteurs de l'édition scientifique.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[1] Suite à la Loi pour une république numérique d'octobre 2016, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et le ministère de la Culture ont mis en place un Comité de suivi de l'édition scientifique qui a travaillé sous la Présidence de D. Renoult de 2017 à 2020.

[1] Jean-Yves Mérindol « L'avenir de l'édition scientifique en France et la science ouverte - Comment favoriser le dialogue ? Comment organiser la consultation ? »