Neuf ultramarines en lice pour le titre de Miss France 2020

13/12/2019

Au Dôme de Marseille, ce samedi 14 décembre à 21h, diffusée en direct sur TF1, l'élection de Miss France 2020 couronnera la candidate qui succédera à Miss France 2019, la Tahitienne Vaimalama Chaves. Parmi les trente prétendantes au titre, huit représentent l'Outremer. Une neuvième ultramarine, la réunionnaise Evelyne de Larichaudy représente l'Île-de-France. Réponse samedi.

Après 1h30 d'émission, le Top 15, constitué en amont, défilera sur le catwalk. Les téléspectateurs et le jury présent dans la salle, présidé par la footballeuse Amandine Henry, et composée entre autres de Mareva Galanter, Laetitia Milot, Vitaa, Slimane, Denis Brogniart et Christophe Michalak votera pour déterminer le Top 5. Et à l'issue d'un vote public, la gagnante recevra la couronne des mains de la Miss France 2019, la Tahitienne Vaimalama Chaves.

  • Miss Guadeloupe - Clémence Botino
  • Miss Guyane - Dariana Abé
  • Miss Martinique - Ambre Bozza
  • Miss Mayotte - Eva Labourdère
  • Miss Nouvelle-Calédonie - Anaïs Toven
  • Miss Saint-Martin / Saint-Barthélemy - Layla Berry
  • Miss Réunion - Morgane Lebon
  • Miss Tahiti - Matahari Bousquet
  • Miss Île-de-France - Évelyne De Larichaudy

Miss Guadeloupe - Clémence Botino

Couronnée Miss Guadeloupe l'été dernier, Clémence Botino est déterminée à rafler le titre de Miss France 2020.

Originaire du Gosier, Clémence Botino a 22 ans et mesure 1,74 mètre. La jeune femme est titulaire d'un bac scientifique mention très bien et a étudié une année à Miami, aux Etats-Unis. Ce qui lui a permis de devenir bilingue.

Aujourd'hui installée à Paris, elle prépare un master d'histoire de l'art à la Sorbonne et ambitionne de devenir conservatrice du patrimoine. La jeune femme a préféré étudier avant de se présenter à l'élection de Miss Guadeloupe : "Miss Guadeloupe c'est quelque chose dont j'ai toujours rêvé et j'ai longtemps hésité car je voulais me consacrer à mes études" a-t-elle déclaré à Guadeloupe la 1ère. Elle s'est d'ailleurs fait remarquer en décrochant un 17,5/20, la meilleure note, au test de culture générale.

Attirée par la mode, Clémence Botino s'est spécialisée en histoire de la mode des Caraïbes. Elle a déclaré qu'à travers ses recherches, elle s'était rendu compte qu'il était très difficile d'étudier ce domaine dans l'Hexagone. Clémence Botino pratique aussi le piano et la salsa.

Selon elle, le concours Miss France cherche des filles avec de la personnalité et du caractère, «qui s'imposent et disent ce qu'elles pensent».


Miss Guyane - Dariana Abé

Si Dariana Abé coiffe la couronne le 14 décembre, ce serait la première fois dans l'histoire du concours de beauté qu'une jeune femme bushinengué porte le titre de Miss France. Tout comme cela l'était pour le titre de Miss Guyane.

Originaire du Gosier, Clémence Botino a 22 ans et mesure 1,74 mètre. La jeune femme est titulaire d'un bac scientifique mention très bien et a étudié une année à Miami, aux Etats-Unis. Ce qui lui a permis de devenir bilingue.

Doriana Abé est originaire d'Apatou, commune de l'Ouest de la Guyane où la population est en majorité bushinengué, un peuple issu du marronnage. "Je suis retournée à Apatou comme Dariana, Miss Guyane, et j'ai été accueillie avec les honneurs comme savent si bien le faire les gens du fleuve : parade en pirogue, danses, mon cœur était en joie !"

Très souriante du haut de ses 1,73 mètre, la jeune femme de 21 ans avoue vivre selon une devise : "avec la foi, on peut tout accomplir". Un message qu'elle souhaite transmettre aux jeunes filles, elle qui raconte avoir été "très mal dans sa vie", tout en gardant un peu de mystère sur sa vie personnelle.


Miss Martinique - Ambre Bozza

Depuis son élection en novembre dernier, Ambre Bozza, âgée de 21 ans, vit une vie de princesse entre cours de maquillage, d'éloquence et de culture générale pour augmenter ses chances.

Originaire du Gosier, Clémence Botino a 22 ans et mesure 1,74 mètre. La jeune femme est titulaire d'un bac scientifique mention très bien et a étudié une année à Miami, aux États-Unis. Ce qui lui a permis de devenir bilingue.


"C'est un conte de fée", avait commenté Michel, le père d'Ambre Bozza au lendemain du couronnement de sa fille en tant que Miss Martinique.

Elle espère représenter Sainte-Luce, sa ville, mais elle veut également porter les couleurs de la Martinique tout entière. Au concours national, pour le passage en costume régional du défilé de Miss France, Ambre Bozza arborera une tenue créée par la styliste martiniquaise Krystel Markos. On y retrouvera évidemment du madras et de la broderie anglaise, rehaussée de bijoux traditionnels.

La dernière Miss Martinique classée au concours national était Morgane Edvige en 2016 avec le titre de première dauphine. C'est dire si tous les espoirs martiniquais sont aujourd'hui tournés vers Ambre Bozza !


Miss Mayotte - Eva Labourdère

Eva Labourdère, miss Mayotte 2019, représentera Mayotte au concours national Miss France le 14 décembre à Marseille.

Formée au BTS métiers de l'esthétique cosmétiques et parfumerie à Lille, Eva se dit sociable, dévouée et entière. La personnalité et le charisme de cette jeune femme de 19 ans ont séduit nombre de mahorais.

Malgré ses 1,75 mètre, c'est surtout son humilité qu'on retient. Quand on sait qu'en 2010 elle a terminé 8e du classement de Miss Mayotte, cette année c'est le succès !

Fière de son grand-père, premier maire de Mayotte, qui a œuvré au côté de Zena M'déré pour le combat "Mayotte française", Eva aime son île et son histoire. Métissée d'une mère mahoraise et d'un père métropolitain et mahorais d'adoption, elle est fière de sa richesse culturelle qu'elle souhaite partager : "Mon père est français. C'est un Mzungu de la métropole. Il est arrivé à Mayotte à l'âge de 20 ans. Il parle le shimaore et s'est intégré. Je voudrais montrer cette diversité et représenter ces cultures."

La jeune femme s'est préparée avec détermination avec des cours de démarche, d'éloquence et de culture générale. Elle veut se dépasser pour décrocher le titre suprême pour l'« île aux parfums ». Au pire, elle espère figurer au top 15 comme Elodie-Méryl Anridhoini, Miss Mayotte 2009, qui s'est classé 6e du concours Miss France 2010.


Miss Nouvelle-Calédonie - Anaïs Toven

Née d'un père vanuatais et d'une mère belge, Anaïs Toven n'a que 7 ans quand ses parents s'installent en Nouvelle-Calédonie.

Aujourd'hui, elle a 18 ans et mesure 1,70 mètre, mais elle s'est déjà illustrée en représentant à plusieurs reprises la Nouvelle-Calédonie lors de compétitions nationales et internationales de natation. Cette année, elle le fera en tant que reine de beauté à l'élection de Miss France 2020.

Après sa licence en sciences de la vie et de la Terre qu'elle prépare à l'université de Nouville, la jeune femme et a pour ambition de travailler avec des sportifs. Elle avoue avoir gardé une vraie passion pour les sports d'eau, sur une planche de surf, une planche à voile ou en paddle.


Miss Saint-Martin / Saint-Barthélemy - Layla Berry

Née en Martinique, Layla Berry a 20 ans et a grandi à Saint-Barthélémy. Devenir Miss France serait pour elle l'occasion de "mettre en avant le richesse multiculturelle de la France" et défendre l'environnement, a-t-elle confié à Paris Match.

« Je suis une amoureuse de nos îles, j'aime écouter nos anciens parler le patois, me balader pieds nus sur le sable fin de la plage des salines ou encore sur le pavé de Gustavia ».

Si elle est élue samedi, Layla Berry serait la première Miss des îles sœurs à porter l'écharpe de Miss France, depuis qu'elles participent au concours en 2012.


Miss Réunion - Morgane Lebon

Originaire de Saint-Joseph, Miss Réunion 2019, Marie-Morgane ou plus simplement Morgane Lebon, a 21 ans, elle mesure 1,76 mètre. En 3e année Administration Economique et Sociale, elle prévoit de devenir professeure des écoles.

Si Miss Réunion est dans le Top 15 puis dans le Top 5, elle compte sur le soutien de tous les Réunionnais, de l'île et de métropole, et des Français en général, pour voter pour elle. "Il y a beaucoup de Réunionnais en métropole et compte tenu du décalage horaire, il est plus facile pour eux de voter ce soir-là" dit Morgane Lebon. "Merci par avance à tous de soutenir La Réunion ! Et si je ne suis pas dans le Top 15, cela voudra dire que d'autres étaient meilleures que moi, en tout cas j'aurais tout donné... Merci en tout cas au site Réunionnais du monde pour son soutien".


Miss Tahiti - Matahari Bousquet

Miss Tahiti porte le prénom d'une célèbre d'une espionne connue pour ses langoureuses danses exotiques, mais en indonésien son prénom signifie "œil de jour". Matahari Bousquet a 23 ans. Originaire de Papeete, elle représentera la Polynésie française à l'élection Miss France 2020.

Passionnée de dessin comme son père, Jean-Luc Bousquet, un artiste reconnu au fenua, elle souhaiterait intégrer une école de mode.

Tout comme sa prédécesseure Vaimalama Chaves, Matahari se voit comme "authentique et déterminée". Des atouts qui peuvent charmer le jury pour choisir une nouvelle Miss Tahiti comme Miss France 2020 ?


Miss Île-de-France - Evelyne De Larichaudy

Quelle agréable surprise de retrouver une deuxième réunionnaise dans le concours. Elle porte les couleurs de l'Île-de-France.

Évelyne De Larichaudy est née à Saint-Denis de La Réunion. Elle a grandi à La Réunion jusqu'à ses 17 ans, avant de rejoindre l'Hexagone pour poursuivre ses études comme bon nombre de ses compatriotes.

La jeune femme est aussi à l'aise avec un casque de chantier sur la tête que sur un catwalk en hauts talons. Depuis son élection de Miss Île-de-France en septembre 2019, cet ingénieure en bâtiment ne laisse pas indifférent, mais reste elle-même, simple et joyeuse.