Trans Kabar en tournée pour son nouvel album "Mazine la mor"

05/10/2021

Ils étaient sur scène le 5 octobre à Fontenay-sous-Bois. Ils seront sur scène le 7 octobre à Allonnes. Le concert de sortie de "Mazine la mor", le nouvel album est programmé le 21 octobre à Paris au Petit Bain. Le quatuor revient nous ravir avec son fiévreux "trans maloya", une maloya réunionnais traditionnel saupoudré d'un subtil mélange de sons rock, jazz et blues. Une musique exquise née d'une greffe improbable.

Quand Trans Kabar s'est révélé en 2019, le groupe a bousculé les codes traditionnels du maloya réunionnais avec son premier album "Maligasé". Un véritable envoûtement ! Les revoici avec "Mazine la mor", un deuxième album plein de promesse, produit par  Discobole Records, label discographique associatif fondé par Théo Girard et géré par Stéphane Hoareau, deux membres du quatuor. Avec Jean-Didier Hoareau au chant et au kayamb, Stéphane Hoareau à la guitare, Théo Girard à la contrebasse et Ianik Tallet à la batterie, Trans kabar nous emmène encore plus loin dans la transe. Plus qu'une inspiration, ces quatre rénovateurs de sentiers battus nous servent une délicate version actualisée d'une musique désormais patrimoine culturel mondial. Accompagné par le producteur de spectacles Azimuth Productions, Trans Kabar braque les projecteurs sur un maloya renouvelé. qui plaît même à nos confrères du journal Le Monde qui l'ont inclus dans leur sélection musicale.

Le quatuor Trans Kabar. © Marie Planeille
Le quatuor Trans Kabar. © Marie Planeille

Cette fois encore, les quatre artistes ont libéré leur spontanéité et leur force de créativité dans des rythmes rock sur un format maloya qui se structurent autour de l'intense voix lead Jean-Didier Hoareau sublimée par le chœur formé par Stéphane Hoareau, Théo Girard et Ianik Tallet, et autour du Kayamb pour épouser le son poignant du blues. Malgré sa lecture électrique des rites mystiques de La Réunion, comme le maloya traditionnel, le "trans maloya" développé par Trans Kabar s'inspire du "servis Kabaré", le rite du culte aux ancêtres hérité des esclaves afro-malgaches de La Réunion qui communiaient avec leurs ancêtres à travers la musique, les chants et les danses. Autrefois diabolisé, rejeté et interdit, ce rite a survécu dans la clandestinité perdurant aujourd'hui en toute discrétion.  Sur scène, les quatre musiciens créent une ambiance magique, presque chamanique, qui plonge leur public dans une ardente transe musicale.

Enregistré quelques mois à peine après la sortie du premier album, alors que le groupe est en pleine tournée, "Mazine la mor" démontre l'harmonie d'un jeune groupe qui a déjà atteint sa maturité. Construit dans un train, entre deux concerts, pendant des balances, ou lors d'échanges de textos, le répertoire comprend des morceaux non enregistrés joués sur scène, des reprises de grand maloyèr comme Gaston Hoareau, Lo Rwa Kaf, et Granmoun Lélé, et des compositions originales de Jean-Didier Hoareau. Quelques mois après un concert de juin 2019, le groupe enregistre l'album en une semaine dans les conditions du live que permet le Théâtre Durance de Château-Arnoux-Saint-Auban, avec Hugo Hérédia, l'ingénieur du son de leur tournée.

Les sons électriques du rock conjugués aux tonalités africaines fusionnés avec la contrebasse et la batterie du free-jazz subliment la voix lead du soliste et le chœur du quatuor.  A la croisée du maloya, du rock et du free-jazz, le "trans maloya" est une musique métisse, corsée et empreinte d'émotion. C'est du pur "marronnage musical", au goût enivrant de liberté. Teaser de l'album, le clip du titre "Zis in rogar" publié sur Youtube à la sortie de l'album le 27 août 2021 cumule déjà près de 35 000 vues. Il est vrai que la chorégraphie de Pascal Beugré-Tellier est une ode à la liberté pleine d'émotion. Avec "Mazine la mor", Trans Kabar tient magnifiquement sa promesse faite avec "Maligasé".


Mazine la mor
Concert de sortie d'album
21 octobre 2021 à 20 h
Petit Bain
7 Port de la Gare,  Paris (13)
Métro 6  Station Quai de la Gare
Au pied de la Bibliothèque nationale de France et à côté de la piscine Joséphine Baker

Avec Jean-Didier Hoareau (voix lead, kayamb)
Stéphane Hoareau (guitare, chœur)
Théo Girard (contrebasse, chœur)
Ianik Tallet (batterie, chœur)

📌 INFOS PRATIQUES
Placement libre
Tarif prévente : 15 €
Tarif réduit : 6 € (étudiants, RSA)
Billetterie : Réservation