Bienvenue à La Désirade

Située à une dizaine de kilomètres à l'Est de Grande-Terre, La Désirade et les îles de la Petite-Terre qui lui sont rattachées font partie de l'archipel de la Guadeloupe. Ce long plateau corallien de onze kilomètres de long pour deux kilomètres de large s'incline vers le Nord-Ouest telle une barque renversée.

Au Nord et à l'Est de l'île, les côtes sont de hautes falaises escarpées. Sur le littoral Sud, seule zone habitée, une barrière de corail (les cayes) frange les plages, telle l'anse de Baie-Mahault, l'anse Petite-Rivière ou la Grande Anse. La Désirade est comme hors du temps. Calme et simplicité caractérisent cette île tranquille qui préserve son authenticité.

La Désirade et accessible par mer (45 minutes depuis la gare maritime de Saint-François), ou par air (15 minutes depuis l'aérodrome de Saint-François).

Les îles et les villes

Le bourg principal est Beauséjour. Les autres quartiers de l'île sont Les Galets, Le Souffleur et Baie-Mahault. La seule route de l'île les relie tous entre eux.

Et l'on peut les découvrir en cliquant sur leur lien...

Géographie

Selon l'étude du sol de La Désirade par les chercheurs et les géologues La Désirade est vieille a plus de 145 millions d'années. C'est la plus ancienne terre des petites Antilles. Son sol riche et diversifié selon les zones est majoritairement volcanique et regorge de pierres rares.

Avec un relief relativement plat, le plus haut sommet, La Grande-Montagne, culminant à 275 mètres d'altitude, cette bande de terre de 22 kilomètres carrés que forme La Désirade ne favorise pas la régulation des précipitations. Le sol de l'île est sec et aride et l'île est à la merci des vents. D'ailleurs. l'île est approvisionnée en eau potable depuis la Grande-Terre.

L'archipel corallien de la Petite-terre compte deux îlets inhabités, Terre-de-Bas, qui s'étend sur 1,17 kilomètres carrés, et Terre-de-Haut sur 0,31 kilomètre carré, et le petit écueil de la "Baleine du Sud" d'une superficie de 0,000 32 kilomètre carré. Petite-Terre compte sur son territoire le plus ancien phare de la Guadeloupe qui domine Terre-de-Bas du haut de ses 35 mètres. La Petite-terre est devenue une réserve naturelle protégée depuis 1998.

Climat

Le climat de La Désirade est de type tropical, cependant plus sec que la "Guadeloupe continentale". Balayée par les vents, l'île est soumise aux cyclones. Pour exemple, en 1989, l'île a été dévastée par l'ouragan Hugo.

Histoire

Plusieurs sites archéologiques attestent de la présence amérindienne sur l'île dès le 3e siècle.

L'île est la première terre accostée le 2 novembre 1493 par Christophe Colomb lors de son deuxième voyage. Elle est ensuite fréquentée par les Espagnols au 17e siècle. Mais son sol aride et balayé par les vents ne sont pas des conditions propices à l'agriculture, donc à la colonisation.

La Désirade devient une dépendance de la Guadeloupe en 1648. Des plantations de coton s'y installent Au début du 18e siècle, une léproserie est construite à Baie-Mahault, à l'Est de l'île qui ferme en 1952. Les vestiges du bourg Les Galets, à l’extrême Ouest de l'île, résultent d'un quartier d'isolement pour noirs délinquants et nobles blancs rejetés de la Grande-Terre.

Sur les quelques mètres carrés de la Place du Maire mendiant, se concentrent l'église Notre-Dame du bon secours, avec son campanile et son maître-autel en poirier pays massif, l'hôtel de ville, le buste de Victor Schœlcher, quelques canons, et le monument aux morts en hommage aux marins disparus. Il est vrai que la pêche tient une place importante dans l'économie de l'île. D'ailleurs une fête leru est dédiée chaque 16 août.

Selon la légende, l'abbé Gault, curé rebelle de La Désirade, est renvoyé. Il prédit un châtiment par le feu pour l'île. En attendant de quitter l'île, il loge en ville. Et le soir même, le 17 avril 1922, Lundi de Pâques, un incendie ravage la ville faisant 200 sans abri. Malgré un don conséquent de l'évêché, M. Joseph Daney de Marcillac, maire à l'époque, quémande de l'aide à tout-va, ce qui lui vaut son surnom de Maire mendiant, nom de la place centrale de Beauséjour.

Administration

Avec la Petite-Terre, La Désirade forme une unique commune administrativement rattachée à  Pointe-à-pitre, à Grande-Terre.

Population

Économie

Tourisme

Infos pratiques