Bienvenue à Mayotte

Découvrez Mayotte

Sa forme particulière lui a valu le surnom d'"île hippocampe". La culture intensive de l'ylang-ylang, plante prisée en cosmétique, lui a également valu d'"île aux parfums".

La religion musulmane, teinté d'influences africaines et malgaches, occupe une place majeure. En plus du français, deux autres langues cohabitent sur le territoire : le shimaoré, dérivé du swahili, et le kibushi, d'origine malgache.

101e département français, Mayotte se situe dans l'hémisphère Sud, entre l’Équateur et le tropique du Capricorne, et à l'entrée du Canal du Mozambique. Elle se trouve à mi-chemin entre Madagascar et l'Afrique. Mayotte est à environ 1500 kilomètres de La Réunion, à 8000 kilomètres de l'Hexagone et 400 kilomètres de la Tanzanie.

Mayotte est constituée de deux îles, la Petite Terre et la Grande Terre. Le chef-lieu administratif est Dzaoudzi, mais l'activité économique est concentrée à Mamoudzou, en Grande Terre. Petite Terre et Mamoudzou sont les zones les plus urbanisées. L'aéroport de Mayotte se trouve sur l'îlot de Pamandzi.


Les villes

Mayotte est divisée en 17 communes. Son chef-lieu est Dzaoudzi, et l'on peut découvrir l'univers des villes en cliquant sur leurs liens...

Les villes | Acoua | Bandraboua | Bandrélé | Bouéni | Chiconi | Chirongui | Dembéni | Dzaoudzi | Kani-Kéli | Koungou | Mamoudzou | Mtsamboro | M'tsangamouji | Ouangani | Pamandzi | Sada | Tsingoni |

Vue aérienne de Dzaoudzi
Vue aérienne de Dzaoudzi
Le lac Dziani, lac de cratère de Petite Terre
Le lac Dziani, lac de cratère de Petite Terre

Géographie

Petit archipel d'origine volcanique, Mayotte forme la partie orientale de l'archipel des Comores. Mayotte est la plus ancienne île, on estime son âge à environ 8 millions d'années. Les traces du volcanisme ancien sont très marquées sur l'île : de par le cratère de Dzaoudzi, occupé par le lac Dziani en Petite-Terre, et le cirque de Cavani en Grande Terre. Les côtes sont très découpées, elles forment des caps, des presqu'îles, ainsi que des baies profondes bordées de mangroves.

L'île principale, Grande-Terre, d'une superficie de 363 kilomètes carrés, est découpée et pentue, elle est formée de 6 massifs érodés dont le point culminant est le Mont Bénara, à 660 mètres d'altitude.

Ancrée sur la barrière de corail à l'Est du lagon, Petite-Terre, 11 kilomètres carrés, est reliée au rocher de Dzaoudzi par une digue artificielle, le Boulevard des Crabes.

Vue de Petite terre depuis la plage des Roches noires.
Vue de Petite terre depuis la plage des Roches noires.

La colline de La Vigie, 203 mètres, y domine un paysage aride et relativement plat. Mayotte comprend deux îles principales, d'une superficie de 374 kilomètres carrés, ces îles sont séparées par un bras de mer de 2 kilomètres, et une trentaine de petits îlots parsemés dans l'un des plus vastes lagons coralliens du monde, de plus de 1 500 kilomètres carrés. Le territoire est délimité par une barrière de corail longue de plus de 160 kilomètres, elle-même coupée par une dizaine de passes.


Climat

L'île est soumise à un climat de type tropical chaud, humide et maritime, ce qui se traduit par des faibles variations de températures journalières et annuelles, et des précipitations importantes, plus de 1500 millimètres par an, en moyenne, sur l'île. Il y a deux saisons à Mayotte : l'une, chaude et pluvieuse, l'autre, plus fraîche et sèche.

Les deux principaux régimes de vents qui intéressent l'île sont : le vent de mousson, il est chaud et humide, de nord à nord-ouest en été austral, et l'alizé, qui est engendré par l'anticyclone des Mascareignes, et génère un temps frais et sec, et de sud-est en hiver austral.

Le cyclone Idai, le 11 mars 2019 (Image mtotec)
Le cyclone Idai, le 11 mars 2019 (Image mtotec)

Les températures maximales avoisinent toute l'année 32°C, et les minimales, 21°C, pendant la nuit. L'humidité s'élève à 85% et dépasse 95% la nuit. Le vent qui vient du nord est appelé "Kashkasi". L'air qui parvient alors sur l'archipel a traversé l'équateur, il est chaud et humide, et il souffle parfois avec violence. Souvent géographiquement protégée par Madagascar, Mayotte reste soumise aux cyclones.


Histoire

Le début de l'histoire de Mayotte se situerait en le 5e et le 8e siècle. Le peuplement originel de Mayotte serait d'origine bantoue, et donc d'Afrique, mais plusieurs autres civilisations se sont installées sur l'île : les Malgaches, notamment, Mayotte aurait été une plaque tournante entre l'Afrique swahilie et Madagascar. Jusqu'au 18e siècle, les invasions arabes se succèdent, apportant la culture swahilie et la religion musulmane. Des sultanats rivaux se créent dans l'archipel des Comores.

Les premiers Européens, essentiellement Portugais et Français, débarquent eux, vers le 15e siècle, ils utilisent l'archipel comme point de ravitaillement sur la route des Indes. A la fin du 18e, début du 19e siècle, l'île de Mayotte est la victime de troubles violents, de razzias d'esclaves par les Malgaches, de pillages, ou encore de guerres de succession.... Tous ces troubles font réduire sa population à seulement 3 000 personnes.

L'esclavage est aboli dès 1846. En 1946, l'archipel des Comores obtient le statut de Territoire d'Outre-mer, Dzaoudzi étant son chef-lieu.

Peu après l'application du statut de Territoire d'Outre Mer (TOM), prévu par la Constitution de 1958, les Grands comoriens imposent aux Mahorais le transfert du chef-lieu à Moroni. Un référendum sur l'indépendance des îles des Comores est organisé en décembre 1974. Le résultat est éloquent : Mayotte exprime son souhait de rester au sein de la République Française à 63,8 %.

Le sultan Andriantsouli
Le sultan Andriantsouli

Le 25 avril 1841, le sultan d'origine malgache Andriantsouli, roi sakalave, se sentant menacé par les chefs voisins, se met sous la protection française, en vendant Mayotte à la France, contre une rente viagère personnelle de 1000 piastres, et le droit d'élever deux de ses enfants à La Réunion. Le Commandant Passot, Commandant supérieur de Mayotte, signe alors le Traité de 1843, traité entériné par le roi Louis-Philippe en février 1843. Mayotte devient dès lors protectorat français.


De nouveau consultés en février 1976, les Mahorais  plébiscitent à 99,4% le maintien de l'île dans l'ensemble français. La loi du 24 décembre 1976 dote Mayotte du statut provisoire de Collectivité Territoriale de la République. La loi du 22 décembre 1979 réaffirme que l'île de Mayotte fait partie de la République française et ne peut cesser d'y appartenir sans le consentement de sa population.

Vingt et un ans plus tard, le 27 janvier 2000, un accord sur l'avenir de Mayotte est signé au nom de l'État par le Secrétaire d'État à l'Outre-Mer, Jean-Jacques Queyranne, avec le président du Conseil Général Younoussa Bamana, et les principaux partis politiques de l'île. Cet accord fixe les objectifs communs de l'État et de la Collectivité ainsi que les orientations statutaires. Conformément aux engagements pris, la population de Mayotte, consultée le 2 juillet 2000, se prononce à 72,94 % favorable à cet accord.

La loi n°2001-616 du 11 juillet 2001 réaffirme l'appartenance de Mayotte à la République, et dote l'île du statut de Collectivité départementale, et fixe les étapes de la décentralisation. Celle-ci vise essentiellement à transférer le pouvoir exécutif du Préfet au Président du Conseil Général et à mettre en pratique les grands principes régissant l'organisation administrative (principes fixés par la loi de décentralisation du 2 mars 1982).

La loi constitutionnelle du 28 mars 2003 inscrit Mayotte dans la Constitution de la République française. Le 29 mars 2009, les Mahorais sont appelés aux urnes dans le cadre d'une consultation. Ils s'expriment en faveur de la départementalisation à 95,2 %.

Le 31 mars 2011, l'article 73 de la Constitution s'applique à la collectivité départementale de Mayotte qui acquiert le statut de Département avec les compétences des départements  et des régions d'Outremer. Mayotte devient le 101ème département français.

Le 1er janvier 2014, Mayotte accède au statut de région ultra périphérique (RUP), de l'Union Européenne. Elle peut donc bénéficier, pour la période 2014-2020, des fonds européens structurels et d'investissement en faveur de son développement socio-économique et environnemental.


Administration

A la fois département et région d'outre-mer, Mayotte a pour chef-lieu la ville de Dzaoudzi. L'État y est représenté par un préfet, basé à Mamoudzou.

Mayotte compte parmi les régions ultrapériphériques (RUP) de l'Union européenne.

Au Parlement, les Mahorais et les Mahoraises sont représentés par deux députés et six sénateurs.

Par ailleurs, trois eurodéputés représentent tous les Français ultramarins au Parlement européen.

Préfecture de Mayotte
Préfecture de Mayotte

Population

En 2018, la population de Mayotte était de 260 372 habitants. C'est le département le plus petit et le plus jeune de France. En effet, la moitié de la population est âgée de moins de 18 ans.

Environ 40 % de la population est de nationalité étrangère, essentiellement comorienne.


Économie

A Mayotte, l'agriculture et la pêche sont des activités traditionnelles et familiales, ce qui représente un moyen d'autosuffisance alimentaire ou un complément de revenu. En 2009, les principaux produits mahorais exportés ont été les poissons issus de l'aquaculture, et les huiles d'essence d'ylang-ylang.

La culture intensive de l'Ylang-ylang a valu à Mayotte son surnom d'"île aux parfums".
La culture intensive de l'Ylang-ylang a valu à Mayotte son surnom d'"île aux parfums".

Tourisme

Plage de Trevani
Plage de Trevani

Entourée d'une double barrière de corail, Mayotte, l'île au lagon, comme on la surnomme aussi, possède le troisième plus grand lagon fermé du monde, on y dénombre plus d'une trentaine d'îlots de tailles différentes, certains étant très difficilement accessibles. Premier Parc Naturel Marin d'Outre-mer, le Parc Marin de Mayotte offre un paradis subaquatique extraordinairement bien préservé. Nombre de touristes choisissent la destination pour la plongée.

On y observe à ce jour, 14 espèces de mammifères marins, dont des dauphins, des baleines et également des tortues, des colonies d'oiseaux et une faune endémique.

Sur l'île croissent 2 espèces de baobabs, les plus beaux spécimens se trouvent dans le sud de l'île. La biodiversité y est préservée, les animaux sauvages évoluent dans leur milieu naturel.


Info pratiques

A Mayotte, aucun foyer n'est pour l'instant raccordable à la fibre. Mayotte souffre également de chargements très lents via l'internet mobile, 18.8% des logements mahorais ont encore des difficultés d'accès à internet.

Le taxi est le seul moyen de transport en commun à Mayotte. 66% de la population y fait appel, au moins une fois par semaine.

Décalage horaire

Le décalage entre la France et Mayotte est d'1 heure, quand il est 12 heures en France, il est 13 heures à Mamoudzou

Téléphone

Pour appeler un mobile : +262 639 suivi des 6 derniers numéros,

Pour un fixe : +262 269 suivi des 6 derniers numéros.

Monnaie - Banques

5 banques sont répertoriées à Mayotte : la Banque Postale, le Crédit Agricole, la Banque Populaire, la Caisse d'Epargne, BPI France.

Électricité

Mayotte dispose d'une puissance électrique nette installée de 120,24 mégawatt, de 2 centrales thermiques, de 73 centrales photovoltaïques d'une puissance de 9,24 mégawatt, réparties sur l'ensemble du territoire.

Animaux domestiques

L'importation d'animaux carnivores domestiques dans les départements d'Outre-Mer est soumise à quelques précautions sanitaires. Il est donc recommandé de prendre contact avec la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) ou la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Protection des Populations (DDCSPP) de votre département avant votre départ.

L'animal doit impérativement être identifiable par tatouage ou puce électronique, et un certificat international de bonne santé établi par un vétérinaire praticien datant de la semaine précédent le départ doit être fourni à la compagnie aérienne.

Enseignement

Mayotte dénombre 82 écoles maternelles, 137 écoles élémentaires, 16 collèges, et 14 lycées.